Le lavoir


 

 

 

Sous la verdure 
Caché en bordure 
Bois qui perdure
Il garde belle allure

Jadis on le visitait 
Des heures on consacrait
A genoux on s'offrait
Endroit sacré il était

Le fleuve à ses pieds
Sans cesse vient l'épier
Repaire de pipiers 
La faute vient expier

Combien d'amants heureux
Combien de baisers langoureux
Les corps rendus fiévreux 
Abri des instants chaleureux 

Saluer est ton devoir 
L'onde qui te fait miroir 
D'un autre temps tu es mémoire
Respect on te garde, TOI le lavoir

  marie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×